Grandeur et harmonie

Une incroyable collection de faïences, de boîtes et de verrines accueille le visiteur, le tout dans de belles boiseries, à la charnière entre les styles Louis XV et Louis XVI.

Près des mille pots, boîtes et verrines !

La pharmacopée d’autrefois révèle ses charmes : menthe, citron, fleur d’oranger… mais aussi ses étrangetés : poudre de cloportes, vitriol, yeux d’écrevisse…

Près de mille contenants sont rangés dans l’apothicairerie de Bourg-en-Bresse, dont beaucoup conservent les substances soignantes d’autrefois, ce qui reste exceptionnel. Certains sont mis en valeur par les boiseries qui épousent exactement leur forme. C’est le cas des sept pots de « monstre », faïences de grand feu qui arborent les noms, élégamment calligraphiés, des plus grands remèdes.

Plusieurs balances sont exposées, dont deux trébuchets qui permettaient de peser les substances avec grande précision. Une vitrine plus contemporaine présente une collection d’instruments médicaux.

Une atmosphère feutrée

Boiseries dessinées pour l’officine et parquet en chêne : le cadre resté intact confère une atmosphère feutrée à cette pièce qui permettait aux patients de l’hôtel-Dieu et aux malades et nécessiteux de la ville de Bourg-en-Bresse de bénéficier des soins des sœurs hospitalières et de s’approvisionner en médicaments.

Cette ambiance si particulière qui nous plonge dans l’histoire, est encore plus prégnante lors de la visite aux chandelles, proposée chaque année à l’occasion de la Fête des Lumières en décembre, ou lors de la visite en soirée pour la Nuit des musées.