Une pièce exceptionnelle

L’apothicairerie de Bourg-en-Bresse est l’une des très rares à proposer à la visite un laboratoire encore en parfait état de fonctionnement.

Des équipements uniques

En effet, beaucoup de laboratoires ont été dépouillés après la fermeture des anciennes pharmacies hospitalières. Ici, tout est intact et semble attendre la prochaine élaboration de remèdes : alambics et bouilloire en cuivre, mortiers, vaisselle en étain, pressoir à vis… Certains de ces objets sont même antérieurs à la construction de l’hôtel-Dieu: ils proviennent d’un précédent hôpital établi en centre-ville au milieu du XVIIe siècle.

La pièce maîtresse du laboratoire reste le fourneau. Son col de cygne attire l’œil dès que l’on pénètre dans la pièce. En laiton, minutieusement ouvragé, il apporte un charme indéniable au laboratoire. Il rappelle que l’apothicairerie disposait de l’eau courante: un luxe pour l’époque !

De belles créations régionales

L’horloge est un bel exemple de mobilier bressan avec sa loupe de frêne, et le tableau de L’Annonciation est une œuvre du renommé peintre burgien Benoit Alhoste (XVIIe siècle).  Le laboratoire de l’apothicairerie apporte ainsi un complément intéressant à la visite du musée d’art du monastère royal de Brou situé à quelques pas.

Une copie agrandie du plan d’origine de l’hôtel-Dieu de Bourg-en-Bresse permet de mieux appréhender le site dans son ensemble.