Une bibliothèque des savoirs

La visite de cette pièce centrale de l’apothicairerie de Bourg-en-Bresse permet de s’immiscer dans la mise en application des connaissances scientifiques et médicales : comment fabriquait-on les médicaments ? Comment se soignait-on, à base de substances animales, minérales et végétales ?
Cette « petite pharmacie  » servait à la reconnaissance, à la sélection et au stockage des matières premières.

Une myriade de contenants toujours intacts

On peut donc y admirer un bel ensemble de boîtes et de pots, la plupart disposant encore de leur contenu d’origine aux noms tantôt évocateurs, tantôt effrayants : quinquina, cannelle, borax, sang de bouc de dragon, mercure…

Les contenants sont élégamment ornés : les substances qui y étaient conservées étaient précisées en lettres calligraphiées, en français d’époque.

Des livres uniques

Dans l’arrière-boutique se trouve également une commode Louis-Philippe surmontée d’une vitrine qui recèle d’intéressants ouvrages originaux, allant du XVIIe au XXe siècle, dont la formidable « Histoire Naturelle » de Georges-Louis Leclerc de Buffon. Ce dernier fait partie des livres « savants », témoins du savoir de l’époque, qui côtoient des ouvrages plus pragmatiques destinés à fournir toutes les indications nécessaires aux sœurs pour fabriquer les médicaments et comprendre leurs actions sur le corps humain.